image blog comprendre les huiles essentielles

Les huiles essentielles : portrait

Les huiles essentielles sont des extraits précieux obtenus par distillation de plantes fraîches à la vapeur d’eau dans un alambic, selon une méthode inventée au début du Moyen Âge par les Arabes.

On leur associe les essences de zestes d’agrumes, tout aussi actives, qui sont obtenues par simple expression à froid.
Quant aux oléorésines, il s’agit d ‘extraits obtenus par macération d’une partie de plante ou d’une résine dans un solvant (le plus souvent l’alcool), qui est ensuite éliminé par distillation à la vapeur. Elles sont encore plus riches que les huiles essentielles.
Une grande famille

On considère actuellement qu’il existe environ 150 huiles essentielles, essences et oléorésines aux propriétés thérapeutiques clairement établies. Nous les désignerons par la suite sous le terme générique d’huiles essentielles. Elles sont à la base de l’aromathérapie, discipline de santé dont la pratique nécessite des connaissances très précises.

Dans cet article, nous nous limiterons à l’usage cosmétique des huiles essentielles, employées exclusivement par voie externe, à faible concentration (moins de 5 %) ou sur des zones très limitées. Certaines d’entre elles ont des propriétés cosmétiques remarquables. Leurs principes actifs diffusent rapidement à travers, au-delà de la barrière épidermique. Elles agissent donc en profondeur sur les structures cutanées, les capillaires sanguins et les tissus de soutien. De plus, elles exercent pour la plupart des propriétés antiseptiques qui permettent d’éviter l’ajout de conservateurs antimicrobiens chimiques dans les préparations.

Le recours aux huiles essentielles à des fins médicales doit toujours se faire sous contrôle d’un professionnel.

Nos huiles essentielles préférées

Dans le présent ouvrage, nous avons retenu une sélection d’huiles essentielles d ’emploi facile et dont les propriétés aromatiques et cosmétiques font des ingrédients de choix pour les soins de beauté. Le classement par fourchette de prix est donné à titre indicatif, car il peut varier selon les fournisseurs, voire selon les fluctuations de production (une mauvaise année climatique pouvant faire grimper le prix de certaines huiles essentielles).

Les plus abordables : Benjoin, Cèdre de l’Atlas, Citron, Eucalyptus radié, Lavandin, Lemongrass, Litsea, Menthe douce, Niaouli, Orange amère, Orange douce, Palmarosa, Pamplemousse, Patchouli, Petit-grain, Romarin (à cinéole, à verbénone), Tea-tree, Vétiver

Les prix moyens : Bois de rose, Camomille allemande, Carotte, Cyprès vert, Encens oliban, Géranium Bourbon, Laurier noble, Lavande aspic, Lavande fine, Mandarine, Marjolaine à coquilles, Myrte, Nard, Ravensare, Sauge sclarée, Thym (à linalol, à géraniol), Ylang-ylang

Les petits luxes : Achillée millefeuille, Bois de santal alba, Camomille romaine, Ciste ladanifère, Cyprès bleu, Galbanum, Géranium rosat, Hélichryse, Immortelle, Myrrhe, Néroli, Rose

Propriétés et vertus des huiles essentielles sélectionnées

La précision du nom latin (en italique) nous semble nécessaire pour éviter toute erreur d’identification à l’achat. Nous indiquons également, dans les grandes lignes, les caractéristiques aromatiques des huiles essentielles.

En effet, il ne pourra pas vous échapper que toutes sont très parfumées : certaines sont fraîches, d’autres sucrées voire capiteuses. Toutefois, l’appréciation des odeurs est subjective. Ainsi, un parfum qui semblera délicieux à certains pourra se révéler désagréable pour d ‘autres.

Dans cet article, les huiles essentielles sont principalement employées pour leurs propriétés cosmétiques. Cependant, dans certaines recettes, elles sont simplement utilisées pour parfumer les préparations.

Vous utiliserez alors vos préférées, choisies exclusivement dans la sélection proposée ci-dessous. Les fragrances que nous recommandons pour cet usage sont : benjoin, bois de rose, géranium rosat, litsea, orange, mandarine, ylang-ylang. Nous vous conseillons surtout la lavande fine au parfum doux et frais, généralement apprécié de tous.

ACHILLÉE MILLEFEUILLE (Achillea millefolium).
Visage : calmante, cicatrisante et antiseptique, adaptée aux peaux infectées, irritées. Soulage les lèvres gercées. Tonifiant veineux, très utile pour les peaux couperosées.
Parfum : fleuri, délicat.
Huile essentielle formellement interdite pendant la grossesse.

BENJOIN (Styrax benzoin).
Visage : antibactérienne, cicatrisante, adoucissante, hydratante et tonifiante cutanée. Elle convient aussi bien aux peaux grasses ou acnéiques qu’aux peaux sèches à très sèches.
Parfum : chaud, sucré, vanillé, sensuel, stimulant et réconfortant.

BOIS DE ROSE (Aniba rosaeodora, Aniba parvziflora).
Visage : utile à tous les soins de la peau et à tous les types de peaux.
Rééquilibrante, rajeunissante et régénératrice, elle s’emploie contre les rides, les taches et les mines fatiguées.
Parfum : doux, légèrement boisé avec une note camphrée, relaxant.

BOIS DE SANTAL ALBA (Santalum album).
Visage : calmante et antiseptique. Très bénéfique aux peaux grasses, irritées, sensibles.
Corps : décongestionnant, elle aide à lutter contre la cellulite et la tension prémenstruelle.
Parfum : sensuel et oriental, sucré, boisé et épicé, très relaxant.

CAMOMILLE ALLEMANDE (Matricaria chamomilla).
Visage : calmante, cicatrisante, régénératrice et antiseptique, elle stimule la réparation tissulaire. Elle convient à toutes les peaux, notamment sensibles et couperosées.
Parfum : délicat, discret, apaisant.

CAMOMILLE ROMAINE, CAMOMILLE NOBLE (Chamaemelum nobile).
Visage : antiseptique et calmante, c’est un excellent régénérant cutané.
Convient aux peaux mixtes mais aussi sensibles, couperosées, irritées.
Parfum : fleuri, délicat, apaisant.

CAROTTE (Daucus carota).
Visage : revitalisante, régénératrice et antirides.
Parfum : boisé, légèrement fruité, évoquant l’abricot.

CÈDRE DE l’ATLAS, CÈDRE (Cedrus atlantica).
Visage : tonique et assainissante. Recommandée en cas d’acné ou de couperose.
Cheveux : antiseptique et régulatrice des peaux et cuirs chevelus gras.
Corps : amincissante, drainante, active contre la cellulite.
Parfum : chaud et boisé.
Si vous ne trouvez pas d’huile essentielle de cèdre de l’Atlas, vous pouvez la remplacer par le cèdre du Liban (Cedrus tibani).
Huile essentielle formellement interdite pendant la grossesse.

CISTE LADANIFÈRE, CISTE, CISTE AGOMME (Cistus ladamferus).
Visage : réputée pour ses excellentes propriétés antirides. Raffermissante et astringente, elle affine le contour du visage.
Corps : hémostatique et cicatrisante (traitement des petites blessures).
Parfum : ambré, boisé, chaud et tenace, évoquant la Méditerranée.

CITRON (Citrus limon, Citrus limonum).
Visage : polyvalente (antiseptique, énergisante, purifiante, stimulante, tonifiante). Recommandée en cas d’acné, de pores dilatés, elle corrige également les défauts de pigmentation.
Cheveux : adaptée aux cheveux à tendance grasse.
Corps : recommandée pour les soins des mains et pour renforcer les ongles cassants. Appréciée en massage amincissant.
Parfum : frais et fruité.
Attention : irritante si appliquée pure.

CYPRÈS BLEU (Callitris intratropica).
Visage : excellentes propriétés cosmétiques (calmante, rafraîchissante et régénératrice cutanée). Recommandée en cas de peau irritée ou d’acné.
Corps : très agréable en massage ou dans un bain.
Parfum : riche et boisé.
Attention : encore difficile à trouver (sur Aroma-zone.com), sa diffusion devrait se développer dans les années à venir.
Huile essentielle formellement interdite pendant la grossesse.

CYPRÈS VERT, CYPRÈS TOUJOURS VERT (Cupressus sempervirens).
Corps : huile essentielle majeure dans les troubles circulatoires périphériques. Favorise la circulation veineuse cutanée, décongestionne les tissus, aide à lutter contre la cellulite.
Parfum : frais, boisé, à la fois relaxant et stimulant.
Huile essentielle formellement interdite pendant la grossesse.

ENCENS OLIBAN, ENCENS (Boswellia carterii, Boswellia Frerana).
Visage : calmante, cicatrisante, anti-âge cutané, immunostimulante.
Très utile pour les peaux matures, fragilisées.
Parfum : chaud, oriental.

EUCALYPTUS RADIÉ, OFFICINAL, A FEUILLES RADIÉES (Eucalyptus radiata).
Visage : elle est peu employée pour les soins du visage, mais comme il s’agit d’un excellent antiseptique, elle est utile pour traiter les lésions d’acné (très diluée ou en fumigation).
Cheveux : recommandée pour les cuirs chevelus gras.
Corps : utile en massage contre la cellulite.
Parfum : frais, boisé, camphré, sain et stimulant.
Attention : pas d’emploi à long terme.
Huile essentielle formellement interdite pendant la grossesse.

GALBANUM (Ferula galbaniflua).
Visage : propriétés calmantes, antiseptiques, énergisantes, tonifiantes, proches de celles de la myrrhe.
Corps : soulage les muscles et les articulations. Très utile en massage après un effort physique.
Parfum : chaud, sensuel, oriental.

GÉRANIUM BOURBON (Pelargonium roseum).
Visage : très bien tolérée, c’est l’huile essentielle cosmétique par excellence. Elle est intéressante dans tous les soins de la peau car elle est polyvalente (astringente, antiseptique, cicatrisante, illumine le teint, stimule la circulation sanguine).
Corps : tonique et stimulante, elle soulage la tension prémenstruelle.
Parfum : fleuri, délicat, à la fois stimulant et relaxant.

GÉRANIUM ROSAT : 2 variétés.
GÉRANIUM ROSAT D’ÉGYPTE (Pelargànium graveolens).
GÉRANIUM ROSAT DE CHINE (Pelargonium x asperum).
Visage et corps : mêmes propriétés que l’huile essentielle de géranium
Bourbon, mais légèrement moins active.
Parfum : légèrement différent du géranium Bourbon, très proche de la rose, très agréable.

HÉLICHRYSE, HÉLICHRYSE DE MADAGASCAR (Helichrysum gymnocephalum).
Visage : douée d ‘excellentes propriétés calmantes, elle convient parfaitement aux peaux irritées.
Parfum : rafraîchissant, agréable, relaxant.
Attention : pas d’emploi fréquent ou prolongé.

IMMORTELLE, IMMORTELLE D’ITALIE, IMMORTELLE ITALIENNE (Helichrysum italicum ssp. serotinum).
Visage : antiradicalaire, calmante, cicatrisante, elle raffermit les tissus, stimule la circulation sanguine. Très utile en cas de couperose.
Corps : plus efficace que l’arnica, elle peut être appliquée pure sur les ecchymoses et les plaies, sauf en cas de saignement. Elle calme les petites allergies cutanées et les piqûres d’insectes.
Parfum : intense, fruité, suave, évoquant le miel, très apaisant.

LAURIER NOBLE (Laurus nobilis).
Visage : excellent antimicrobien cutané. Peut être appliquée pure sur les lésions d’acné (1 goutte).
Parfum : frais, suave, épicé, stimulant, réconfortant.
Huile essentielle formellement interdite pendant la grossesse.

LAVANDE ASPIC (Lavandula latifolia).
Visage : antiseptique, cicatrisante et calmante. Convient aux peaux irritées, acnéiques.
Corps : peut remplacer la lavande fine.
Parfum : frais, beaucoup plus camphré que la lavande fine, rafraîchissant et relaxant.
Huile essentielle formellement interdite pendant la grossesse.

LAVANDE FINE, LAVANDE VRAIE, LAVANDE OFFICINALE (Lavandula angustifolia).
Visage : huile essentielle polyvalente, elle est très utile à tous les soins cutanés et à toutes les peaux. Elle favorise le renouvellement des cellules cutanées et régule la production de sébum. Elle aide à lutter contre l’acné.
Cheveux : elle stimule la pousse des cheveux.
Corps : idéale dans les huiles corporelles.
Parfum : subtil, frais et fleuri, très agréable, évoquant la Provence, à la fois stimulant et apaisant.

LAVANDIN (Lavandula hybrida, Lavandula x intermedia).
Visage : antiseptique, stimulante, vasotonique, elle est très utile aux soins cutanés (acné, couperose, peaux matures).
Cheveux : convient à tous les soins capillaires, notamment aux cheveux gras.
Corps : recommandée pour les massages corporels et les bains (notamment après l’effort physique).
Parfum : fleuri et agréable (moins subtil que la lavande), rafraîchissant.

LEMONGRASS, LEMON-GRASS (Cymbopogon citratus, Cymbopogon flexuosus citraliferum).
Visage : excellent désinfectant cutané, très efficace contre l’acné.
Cheveux : quelques gouttes dans le shampooing donnent du brillant aux cheveux.
Corps : recommandée en massage contre la cellulite.
Parfum : frais, léger, citronné, rafraîchissant et apaisant.
Attention : toujours utiliser très diluée (irritante au-delà de 1%).

LITSEA, LITSÉE, LITSÉE CITRONNÉE (Litsea cubeba, Listea dtrata).
Visage : antiseptique, elle convient aux peaux grasses à tendance acnéique.
Corps : convient aux massages en cas de tension musculaire ou de douleur articulaire.
Parfum : proche de la verveine et du citron, très agréable, à la fois calmant et stimulant.
Attention : légèrement irritante, toujours utiliser très diluée (1 %).

MANDARINE (Citrus reticulata).
Visage : bien tolérée, elle a des propriétés cicatrisantes et légèrement antiseptiques. Elle convient surtout aux peaux normales à grasses.
Corps : elle parfume agréablement toutes les préparations.
Parfum : fruité et délicat, apprécié de tous, très relaxant.

MARJOLAINE ÀCOQUILLES, MARJOLAINE DOUCE, MARJOLAINE DES JARDINS
(Majorana hortensis, Origanum majorana).
Corps : soulage les muscles et les articulations. Très utile en massage après un effort physique.
Parfum : herbacé, boisé, légèrement camphré, évoquant la garrigue, très relaxant.
Attention : toujours utiliser très diluée (1 à 2 %) car elle peut se révéler irritante.
Huile essentielle formellement interdite pendant la grossesse.

MENTHE DOUCE, MENTHE VERTE (Mentha spicata).
Visage : antiseptique, calmante, cicatrisante, stimulante. Utile aussi bien pour les peaux acnéiques que contre le vieillissement cutané.
Parfum : frais, doux et sucré (évoquant la chlorophylle).
Attention : pas d ‘usage fréquent ni prolongé. Utiliser très diluée.
Huile essentielle formellement interdite pendant la grossesse.

MYRRHE (Commiphora myrrha, Commiphora abyssinica).
Visage : antiseptique, astringente, calmante, cicatrisante, stimulante.
Utile aussi bien pour les peaux acnéiques, les boutons de fièvre et le vieillissement cutané.
Parfum : chaud, sucré, balsamique, mystique.
Attention : pas d’usage trop fréquent ni prolongé.

MYRTE, MYRTE ÀCINÉOLE (Myrtus communis).
Visage : tonifiante et astringente, elle est recommandée aussi bien aux peaux grasses qu’aux peaux matures. Peut être appliquée pure sur les boutons d’acné (1 goutte).
Parfum : herbacé, fin et puissant.

NARD, NARD JATAMANSI (Nardostachys jatamansi).
Visage : effet vasoconstricteur qui la rend particulièrement utile pour les peaux couperosées.
Cheveux : en Inde, cette huile est réputée favoriser la pousse des cheveux.
Parfum : épicé et musqué, assez capiteux, sensuel, très relaxant.

NÉROLI, FLEUR D’ORANGER (Cürus aurantium).
Visage : à la fois douce et puissante, elle revitalise et redonne de l’élasticité à la peau. Favorable aux peaux sèches, matures et sensibles mais également en cas d’acné.
Parfum : fruité, sensuel, d ‘une finesse incomparable, très relaxant.

NIAOULI (Melaleuca quinquenervia).
Visage : excellent antiseptique. Elle peut être appliquée pure sur les lésions d’acné ou les boutons de fièvre (1 goutte).
Parfum : frais et puissant.

ORANGE DOUCE (Citrus sinensis).
Visage : bien tolérée par toutes les peaux, elle est calmante, décongestionnante et corrige les défauts de pigmentation.
Corps : elle peut être employée pour parfumer agréablement toutes les préparations.
Parfum : doux, chaud, fruité, à la fois stimulant et relaxant.

ORANGE AMÈRE, BIGARADE (Citrus aurantium).
Visage : astringente, elle convient bien aux soins des peaux grasses.
Elle est également antirides, revitalisante pour les peaux matures.
Corps : drainante, utile contre la cellulite.
Parfum : doux, chaud, fruité, apprécié de tous, à la fois stimulant et relaxant.

PALMAROSA, PALMA ROSA (Cymbopogon martinii var. motia), GINGERGRASS (C. martinii var. sofia).
Visage : antiseptique, calmante, purifiante elle convient particulièrement aux peaux acnéiques. Peut être employée pure sur les boutons (1 goutte).
Cheveux : adaptée aux soins des cheveux (tous types).
Parfum : doux, fleuri, évoquant la rose, à la fois stimulant et relaxant.

PAMPLEMOUSSE (Citrus grandis).
Visage : antiseptique et purifiante. Très ut ile pour les peaux grasses et congestionnées.
Cheveux : adaptée aux cheveux gras, réduirait la chute des cheveux.
Corps : drainante et très efficace contre la cellulite, elle est adaptée aux massages amincissants.
Parfum : frais, acidulé, fruité, tonifiant, rafraîchissant.

PATCHOULI (Pogostemon patchouli, Pogostemon cablin).
Visage : antiseptique, calmante, cicatrisante, régénératrice. Adaptée à tous soins de la peau, notamment aux peaux grasses, matures, sensibles.
Parfum : oriental, sucré, très aromatique, sensuel.
Attention : déconseillé aux cardiaques.

PETIT-GRAIN (Citrus aurantium, Citrus limon, Citrus reticulata).
Visage : huile essentielle absolument indispensable, elle est antioxydante, antiseptique, calmante, stimulante cutanée. Recommandée pour tous les soins cosmétiques et pour tous les types de peau. Très bien tolérée. Peut être appliquée pure sur les boutons (1 goutte).
Cheveux : adaptée aux cheveux secs et abîmés.
Parfum : sucré, fruité, agréable et apaisant mais n’égalant pas celui du néroli.
On peut trouver du petit-grain provenant de différentes espèces de
Rutacées ou agrumes (citronnier, mandarinier, oranger), aux propriétés équivalentes. Le plus commun est le petit-grain bigaradier.

RAVENSARE, RAVENSARE AROMATIQUE (Ravensara aromatica).
Visage : aussi facile à utiliser et polyvalente que la lavande. Peut être employée pure, par petites touches (1 goutte), en particulier sur les boutons d ‘acné ou les boutons de fièvre.
Corps : elle soulage les muscles. Très utile en massage après un effort physique.
Parfum : proche de ceux du romarin et de la lavande, très stimulant.

ROMARIN (Rosmarinus o//icinalis) (2 chémotypes: cinéole et verbénone).
Visage : antiseptique, antioxydante et cicatrisante, recommandée aux peaux grasses.
Cheveux : fortifie les cheveux, assainit et stimule le cuir chevelu (contre la chute).
Parfum : aromatique, frais et herbacé, stimulant.
Attention : peut-être irritante, utiliser très diluée (1 %). Éviter en cas d’hypertension.
Huile essentielle formellement interdite pendant la grossesse.

ROSE (Rosa centifolia, Rosa damascena).
Visage : elle possède des propriétés exceptionnelles comme tonique et régénérant cutanés. Elle s’emploie contre les rides, la couperose et sur les peaux atones et vieillissantes.
Corps : en massage, pour les soins du buste, elle soulage les tensions.
Parfum : fleuri, sensuel, incomparable.
Attention : son seul défaut est son prix (environ 1 euro la goutte).

SAUGE SCLARÉE, SAUGE MUSCAT (Salvia sclarea).
Visage : stimulant cutané aux vertus réparatrices exceptionnelles, elle est aussi antioxydante et décongestionnante. Elle limite la production de sébum. Elle convient aussi bien aux peaux grasses à tendance acnéique qu’aux peaux matures.
Cheveux : elle régule les cheveux gras, favorise la pousse des cheveux, dont elle resserre les écailles.
Parfum : musqué, chypré et naturel, fort, mais agréable et sensuel.
Attention : déconseillée en cas d’insuffisance cardiaque.
Huile essentielle formellement interdite pendant la grossesse.

TEA-TREE, ARBRE ATHÉ, MÉLALEUQUE A FEUILLES ALTERNES (Melaleuca alternzfolia).
Visage : excellent antiseptique cutané, indispensable aux peaux à tendance acnéique. Peut être appliquée pure sur les boutons d’acné, les boutons de fièvre.
Corps : décontracturant musculaire et décongestionnant veineux, très utile après l’effort physique ou en cas de jambes lourdes atteints.
Parfum : frais, résineux, stimulant, légèrement médicamenteux.

THYM (2 chémotypes retenus : linalol et géraniol) (Thymus vulgaris).
Visage : excellent antiseptique et tonique cutané. Possède également des propriétés calmantes et antioxydantes. Convient à toutes les peaux.
Parfum : herbacé, aromatique, fin et doux, relaxant.

VÉTIVER (Vetiveria zizanoides).
Visage : soins des peaux normales à grasses. Peut être appliquée pure (1 goutte) sur les boutons d’acné. Cicatrisant, protecteur vasculaire : recommandé en lotion après-rasage. Réveille le teint.
Parfum : boisé, assez lourd, masculin.

YLANG-YLANG (Cananga odorata).
Visage : régénérant cellulaire et antiseptique. Convient à toutes les peaux, notamment aux peaux acnéiques et aux peaux sèches, matures.
Cheveux : recommandé aux cheveux secs. Stimulerait la pousse des cheveux.
Parfum : fleuri, raffiné, sensuel, très féminin, un peu entêtant.
Attention : l’inhalation du parfum peut engendrer des maux de tête.
Ne pas employer à plus de 2 à 3% sur le visage. Éviter en cas d’hypotension.

La famille des huiles essentielles est très vaste, mais pour vous lancer dans la préparation de vos premiers produits cosmétiques en limitant votre investissement, une gamme de 3 ou 4 huiles essentielles constituera une excellente base que vous pourrez étoffer petit à petit au gré de vos expérimentations.

Comment bien utiliser les huiles essentielles

Conservation
Les huiles essentielles se conservent plusieurs années à température ambiante, mais à l’abri de la lumière et de la chaleur. On doit les garder dans leur flacon d’origine, bien fermé pour éviter l’évaporation.

Une date limite de conservation est indiquée sur les flacons. Il faut savoir que la durée de conservation des essences de zestes d’agrumes (citron, orange) est plus courte que celle des véritables huiles essentielles. Les oléorésines (benjoin, encens oliban, myrrhe, nard, patchouli…) ont tendance à épaissir et à s’écouler plus difficilement si on les garde trop longtemps.
Précautions d’emploi et contre-indications

Précautions à prendre avec les huiles essentielles

Toutes les huiles essentielles peuvent être irritantes pour les yeux.
En cas de contact, il faut immédiatement rincer l’œil avec de l’huile végétale douce (amande douce, tournesol), puis avec de l’eau ou du sérum physiologique.

Diluer les huiles essentielles dans une huile végétale ou dans du gel d’aloès avant de les appliquer sur la peau. Seules certaines peuvent être appliquées pures, à raison de 1ou 2 gouttes, sur une petite lésion ou un bouton : ciste ladanifère, immortelle, laurier noble, lavande fine, myrte, palmarosa, petit-grain, ravensare, teatree, vétiver.

Certaines huiles essentielles sont irritantes pour la peau. Il conviendra d’être prudent avec les essences de zestes d’agrumes (surtout citron) et les huiles essentielles d’eucalyptus radié, lemongrass, litsea, marjolaine à coquilles, romarin. TI est préférable, pour la préparation de cosmétiques destinés aux soins du visage, de limiter leur dilution à 1% maximum. Ne jamais les employer pures.

Les essences de zestes d’agrumes (surtout mandarine et bergamote, et citron, orange, pamplemousse), et les huiles essentielles d’achillée millefeuille, carotte et sauge sclarée sont photo-sensibilisantes. Ne pas s’exposer pas au soleil dans les 24 heures qui suivent leur application. Éviter de les employer sur le visage en période ensoleillée.

Pour éviter tout risque d’allergie, faire un test de tolérance cutanée lorsque l’on emploie une nouvelle huile essentielle. Les huiles essentielles les plus susceptibles de provoquer des allergies sont les suivantes : camomille (les 2), citron, lemongrass, mandarine, orange (les 2), pamplemousse, romarin.
Éviter d’appliquer des produits à base d’huiles essentielles sur les muqueuses.

Huiles essentielles et femmes enceintes ou allaitant

En règle générale, l’emploi des huiles essentielles est déconseillé au cours de la grossesse.
Certaines huiles essentielles de la sélection sont même formellement contre-indiquées : achillée mille-feuille, cèdre de l’Atlas, cyprès (les 2), lavande aspic, laurier noble, marjolaine à coquilles, menthe douce, myrrhe, romarin, sauge sclarée, thym.
Après le troisième mois de grossesse, on pourra à la rigueur employer des formulations à moins de 3% d ‘huiles essentielles, choisies parmi les plus douces : bois de santal alba, camomille (les 2), géranium (les 2), lavande fine, mandarine, néroli, encens oliban, orange, palmarosa, petit-grain.

Il est préférable d’éviter l’emploi des huiles essentielles en période d’allaitement

Huiles essentielles et nourrissons et jeunes enfants

Il faut tenir les huiles essentielles hors de la portée des enfants car elles peuvent se révéler irritantes voire toxiques.
L’emploi des huiles essentielles est déconseillé chez les nourrissons et chez les jeunes enfants (moins de 5 ans). Entre 3 et 5 ans, on peut employer à faible concentration (moins de 2 %) les huiles essentielles de benjoin, camomille (les 2), lavande fine, mandarine, néroli, orange, rose, myrte.

Emploi thérapeutique des huiles essentielles

Ne pas utiliser les huiles essentielles à des fins thérapeutiques sans l’avis d’un professionnel. Ne pas utiliser les huiles essentielles de la sélection en diffusion sans l’avis d’un spécialiste ou sans lire la notice.

L’homéopathie avec les huiles essentielles

Certaines huiles essentielles sont incompatibles avec l’homéopathie (eucalyptus radié, menthe douce). En cas de doute, il vaudra mieux suspendre l’usage des huiles essentielles pendant un tel traitement.

Guide d’achat des huiles essentielles

Les huiles essentielles sont commercialisées dans les pharmacies, parapharmacies, herboristeries, magasins de produits naturels et par correspondance. On peut également se les procurer directement chez certains producteurs.
On privilégiera bien sûr les huiles essentielles labellisées bio, de plus en plus nombreuses. Cependant, il faut savoir que certaines huiles essentielles ou essences ne peuvent accéder à ce label malgré leur qualité car elles sont issues de la flore sauvage ou serni-sauvage (cèdre, cyprès).

Leur prix varie en fonction de la rareté de la plante, mais surtout en fonction du rendement de l’extraction. La plupart d’entre elles demeurent toutefois très abordables, d ‘autant plus qu’on n ‘en utilise que de très petites quantités et qu’elles se conservent bien.

Nous avons abordé le monde à la fois complexe et si riche des huiles essentielles. Vous comprenez mieux comment elles peuvent agir sur votre peau et vos cheveux, comment elles se complètent, et vous avez conscience que mieux vous les choisirez et plus vos soins de beauté seront efficaces. Mais vous vous sentez un peu perdu(e) devant tant de choix. Le temps de découvrir encore quelques actifs et vous aurez tous les atouts en main pour concocter le meilleur des soins de beauté : le vôtre !

Partagé :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn

Laisser un commentaire

Table des matières

Découvrez la boutique d'Orléans

Réseaux sociaux

Articles populaires

Articles similaires