Les ingrédients de base pour un cosmétique maison

image ingrédient de base pour la cosmétique maison

Vous avez envie de faire vous-même vos produits beautés corporels et cheveux maison, mais ne savez pas trop par où commencer? On peut vous aider! Les ingrédients sont la base pour la création d’un cosmétique correspondant à nos besoin. Voici des ingrédients de base à retrouver dans votre trousse. Très polyvalents, ils vous permettront d’élaborer plusieurs recettes de cosmétiques naturels !

Les ingrédients de base des recettes de cosmétique

La cosmétique naturelle regorge d’ingrédients issus des végétaux, des minéraux ou même du règne animal (comme le miel par exemple). Voici un petit tour d’horizon des ingrédients connus et reconnus pour leur efficacité sur la peau, les cheveux et le corps, et que vous retrouverez souvent dans les recettes.

Les huiles végétales

Une huile végétale est un corps gras extrait d’une plante oléagineuse, c’est-à-dire une plante dont les graines, noix ou fruits contiennent des lipides.

    • Noyau d’abricot (Prunus armeniaca)
    • Argan (Argania spinosa)
    • Avocat (Persea gratissima)
    • Brocoli (Brassica oleracea var. italica)
    • Coco (Cocos nucifera)
    • Jojoba (Simmondsia chinensis)
    • Macadamia (Macadamia ternifolia)
    • Nigelle (Nigella sativa)
    • Ricin (Ricinus communis)
    • Thé blanc (Camellia kissi)

 

Les beurres

Le beurre de karité Vitellaria paradoxa (butter)
Le beurre de karité est extrait par pression des noix de karité. Nourrissant, c’est un beurre protecteur et adoucissant, idéal pour les peaux sèches et abîmées.

Le beurre de mangue Mangifera indica (butter)
Le beurre de mangue est obtenu par pression à froid des amandes issues des noyaux de mangue. Riche en vitamines et en antioxydants, il nourrit, répare, régénère et apaise tous les types de peaux.

Les hydrolats

L’hydrolat est obtenu lors de la distillation des huiles essentielles. Il s’agit d’une eau gorgée de principes actifs.

Plus doux que l’huile essentielle, il est néanmoins très efficace et apporte un maximum de bienfaits à la peau. Les hydrolats les plus connus sont évidemment l’eau florale de rose ou de fleur d’oranger, bien que de nos jours, il soit de plus en plus compliqué de trouver dans le commerce de vrais hydrolats aromatiques et non des eaux aromatisées.

Faites donc attention encore une fois à la composition de votre hydrolat, qui ne doit contenir qu’un seul ingrédient : le nom de la plante en latin suivi de « water » ou « aqua ».

Les cires naturelles

Les cires permettent d’apporter de la cohérence, d’épaissir, de stabiliser et d’augmenter le pouvoir filmogène d’un soin.

Cire d’abeille
D’origine 100 % naturelle et animale, c’est un mélange complexe d’esters gras, d’acides gras et de composés hydrocarbonés.

Cire de candelilla
D’origine végétale, elle est récoltée sur les feuilles d’un palmier mexicain.

L’argile

L’argile est une roche terreuse riche en silicium, magnésium, minéraux et oligoéléments. Il suffit d’y ajouterun peu d’eau (ou mieux, un peu d’eau florale) pour obtenir une pâte onctueuse permettant de réaliser des masques de soin adaptés à tous les types de peaux. L’argile est naturellement calmante, reminéralisante et décongestionnante.

Pour utiliser l’argile de façon optimale, on recommande d’éviter tous les ustensiles en métal afin de ne pas altérer ses propriétés. Privilégiez les ustensiles en bois ou en porcelaine. On trouve assez facilement de l’argile en pharmacie ou en magasin d’alimentation biologique. Optez de préférence pour de l’argile pure à 100 % (en pâte, elle contient souvent de nombreux additifs et conservateurs).

Argile blanche (kaolin)
Calmante, anti-irritations, reminéralisante.

Argile rouge (illite)
Équilibre la peau, améliore la microcirculation, redonne de l’éclat.

Argile rose (rouge + blanche)
Adoucissante, redonne éclat aux teints ternes.

Argile jaune (illite)
Équilibrante, oxygénante, tonifiante.

Argile verte (illite)
Ultrapurifiante, reminéralisante, cicatrisante.

Ghassoul (montmorillonite)
Il s’agit d’une argile saponifère (c’est-à-dire qui a un pouvoir nettoyant) dont l’unique gisement actuellement connu au monde se trouve au Maroc. Le ghassoul est utilisé depuis plusieurs siècles par les femmes orientales pour nettoyer, purifier, tonifier et nourrir tout en douceur leur peau et leurs cheveux. Il est réputé pour ses qualités astringentes, absorbantes et adoucissantes.

Aloe vera

Riche en vitamines, enzymes et acides aminés, il possède des vertus très puissantes sur la peau. Il est hydratant, cicatrisant, anti-âge avec un effet tenseur et lifting très intéressant. Préférez le gel d’aloe vera natif (et bio) pour vos cosmétiques maison. Il est sensible aux microbes et aux variations de température, c’est pourquoi il vaut mieux le choisir conditionné dans un flacon en verre teinté muni d’une pompe. Si la température est élevée, n’hésitez pas à placer le flacon dans la porte du réfrigérateur. Le gel d’aloe vera natif a tendance à brunir, ce qui n’empêche en rien son utilisation.

Les ingrédients spécifiques pour une cosmétique maison

Olivem 1000 (cetearyl olivate et sorbitan olivate)
C’est un émulsifiant non ionique dérivé de l’huile d’olive qui permet de réaliser des émulsions fines et pénétrantes.
Émollient et hydratant, il permet d’obtenir tous types de textures, de la crème épaisse et onctueuse au lait fluide.
C’est un émulsifiant polyvalent, relativement connu en cosmétique et très simple d’utilisation.

Isoamyl laurate
L’isoamyl laurate est un remplaçant naturel des silicones.
Obtenu par estérification, il est le produit de l’association d’un sucre et d’un acide gras dérivé de la noix de coco.
L’estérification est un procédé totalement propre permettant d’obtenir des huiles aux propriétés sensorielles étonnantes et à la fonction similaire aux silicones, sans les inconvénients de ceux-ci. Les esters sont parfaitement biodégradables et ne sont ni occlusifs ni comédogènes.
L’utilisation de l’isoamyl laurate est idéale dans les formulations de soins du visage, d’huiles corporelles, de soins capillaires, mais également dans la confection de maquillage naturel.

SCI (Sodium cocoyl isethionate)
Sous forme de poudre ou de granules. Il s’agit d’un tensioactif « solide » sans sulfates, d’origine végétale (coco), permettant de formuler des shampoings solides. Il est très doux pour la peau et apporte une mousse généreuse.

Cosgard
Dans vos cosmétiques maison, je vous conseille vivement l’utilisation du benzylalcohol DHA, encore trouvé sous le nom de Cosgard, Safegard ou Geogard 221. Ce n’est pas un produit naturel, mais c’est un conservateur très fiable, sans danger et approuvé par les chartes de cosmétiques biologiques.

Les huiles essentielles en cosmétique

Les huiles essentielles sont des concentrés très actifs de plantes (fleurs, racines, bois, écorces…). On parle aussi de « quintessence ». Utilisées dans les cosmétiques, elles permettent d’améliorer la qualité de la peau, mais aussi de jouer sur nos émotions et notre bien-être de façon globale.

Qu’est-ce qu’une huile essentielle ?

Une huile essentielle est un produit concentré, volatil et odorant, que l’on extrait des végétaux soit par distillation à la vapeur d’eau dans un alambic (plantes entières, racines, écorces…), soit par expression à froid (pour les zestes d’agrumes) – on parle alors plutôt d’essence.
Précautions d’utilisation

Les huiles essentielles peuvent être des alliées merveilleuses pour la peau si elles sont utilisées à bon escient. Il convient cependant d’être prudent et de s’informer sur chaque huile essentielle que vous souhaitez utiliser.
Je conseille généralement une utilisation ponctuelle des huiles essentielles sur la peau, par exemple pour traiter un bouton, ou en cure pendant plusieurs semaines, par exemple dans une crème de soin pour traiter une couperose ou des pores dilatés. Dans tous les cas, il est important de les utiliser de façon occasionnelle et surtout avec parcimonie. En effet, une goutte suffit pour obtenir des résultats visibles !

1 • Irritations
Toutes les huiles essentielles ne sont pas adaptées à une utilisation cosmétique. Certaines sont dermocaustiques (principalement les huiles essentielles à phénols et celles à aldéhydes), c’est-à-dire qu’elles sont irritantes et peuvent brûler la peau : ajowan, basilic exotique, cannelle de Ceylan ou de Chine, girofle, lemongrass (ou citronnelle), origan (compact, de Grèce ou d’Espagne), verveine des Indes, menthe poivrée, thym à thymol, thym à carvacrol, pin sylvestre, sarriette des montagnes.

2 • Photosensibilité
Certaines huiles essentielles peuvent provoquer une réaction photochimique de la peau si celle-ci est exposée aux UV. Elles peuvent faire apparaître des taches sur la peau. Il faut donc éviter les huiles suivantes si vous prévoyez une exposition au soleil : angélique, bergamote, tilleul, pamplemousse, orange, citron, mandarine, verveine, carvi, cumin, tagète.

3 • Femmes enceintes
Je conseille aux femmes enceintes d’éviter les huiles essentielles sous toutes leurs formes jusqu’au deuxième trimestre de la grossesse. Passé ce stade (qui correspond à la formation des organes du foetus), demandez conseil à votre sage-femme ou votre médecin.

4 • Enfants
Les huiles essentielles ne sont pas conseillées aux enfants de moins de 6 ans. Conservez-les hors de leur portée.

5 • Maladies chroniques ou graves, maladies de peau
Quelle que soit votre maladie, demandez toujours conseil à votre médecin avant d’utiliser des huiles essentielles.

6 • Test dermique
Avant l’utilisation d’un cosmétique contenant une ou plusieurs huiles essentielles que vous n’avez jamais essayées, faites un test sur l’avant-bras 48 heures avant usage. Si vous ne sentez aucune irritation ou sensibilisation, vous pouvez utiliser le produit.

7 • Rangement
Les huiles essentielles sont sensibles à la chaleur et à la lumière. Elles sont également volatiles, il faut donc veiller à refermer les flacons hermétiquement et à les ranger à la verticale.

Mode d’emploi d’utilisation des huiles essentielles

Base
Pour utiliser les huiles essentielles, à l’exception de quelques-unes, très douces, il faut impérativement les diluer dans un support tel qu’une huile végétale, une émulsion (pour une crème pour le visage par exemple), une base moussante… Je ne parle évidemment ici que des supports à visée cosmétique.

Dosage
En aromathérapie esthétique, on n’utilise que quelques gouttes d’huile essentielle, principalement sous forme diluée, sur la peau. Si vous respectez bien les dosages préconisés, le risque de nocivité est faible. Dans les produits de beauté et les huiles de massage, ne dépassez pas un dosage de 3 % d’huile essentielle (c’est-à-dire pas plus de 9 gouttes pour 10 ml de produit de base). à retenir 1 ml = environ 30 gouttes (en fonction de la densité de l’huile essentielle et du codigoutte employé)

ATTENTION à la pratique des huiles essentielles :

1 • Renseignez-vous bien à propos de chaque nouvelle huile essentielle que vous souhaitez utiliser !

2 • Évitez le contact des huiles essentielles avec les yeux, les oreilles. Si cela arrive, versez dessus de l’huile végétale, puis rincez abondamment à l’eau.

3 • En cas d’ingestion, contactez le centre antipoison le plus proche de chez vous ou consultez rapidement un médecin.

Partagé :

Facebook
Twitter
Pinterest
LinkedIn

Laisser un commentaire

Table des matières

Découvrez la boutique d'Orléans

Réseaux sociaux

Articles populaires

Articles similaires