image savon d'alep

Qu’est-ce que le savon d’Alep ?

Plus ancien savon du monde, le savon d’Alep a été crée dans cette ville Syrienne, il y a plus de 3500 ans. Aujourd’hui encore, certaines savonneries de la ville continuent de perpétuer cette tradition millénaire en respectant à la lettre la composition d’origine de ce produit à savoir de l’huile d’olive et de l’huile végétale de baies et de feuilles de laurier, ainsi que son procédé de fabrication artisanale.

Les bienfaits du savon d’Alep

Ses bienfaits sont naturellement issus de ses deux composants de base. L’huile d’olive est reconnue pour ces vertus nourrissantes, hydratantes assouplissantes et adoucissantes pour la peau. L’huile de baie de laurier a la particularité de protéger et de rétablir le film hydrolipidique de la peau.
Ainsi, contrairement aux autres savons qui ont tendance à boucher les pores, le savon d’Alep purifie et nettoie en profondeur l’épiderme, sans l’agresser.

Le savon d’Alep pour quel type de peau ?

Convient à toutes types de peaux et à toute la famille. Le savon d’Alep est régulièrement conseillé pour les peaux sèches, les démangeaisons, les peaux à problèmes, les croutes de lait du nourrisson, les peaux délicates, etc…

Le savon d’Alep pour les peaux acnéiques

Contre les peaux acnéiques, l’huile de baie de laurier a des propriétés antiseptiques et combat la prolifération des bactéries responsables de l’acné. Le savon d’Alep élimine les bouchons de sébum, responsable des boutons et autres points noirs.

Le savon d’Alep pour le psoriasis

En cas d’affection de psoriasis, le savon d’Alep est particulièrement bien pris en compte.
En cas de poussée, il faut utiliser un savon d’Alep avec un pourcentage de laurier haut 40%, Indiqué 40% HBL.
Puis quand les signes diminuent utiliser un savon d’Alep avec moins d’huile de laurier 5% BL.

Le savon d’Alep pour l’eczéma

Pour les peaux à problèmes les dermatologues recommandent le savon d’Alep, pour de multiples raisons. L’huile de baie de laurier est un antibactérien naturel et en fonction du % HBL contenu dans votre savon d’Alep, il soigne efficacement les problèmes cutanés.

Est-ce que je peux utiliser le savon d’Alep en shampoing pour les cheveux ?

La combinaison huile d’olive et huile de baie de laurier sont très efficace sur le cuir chevelu, étant une zone sensible et sujets aux pellicules, le savon d’Alep est excellent en utilisation shampoing pour combattre les démangeaisons et les irritations, qui sont souvent difficiles à éliminer.
Régule la production de sébum et nourrit la fibre capillaire, il s’utilise en shampoing 1 à 2 fois par semaine.

Que veut dire les pourcentages sur les savons d’Alep ?

Le savon d’Alep se défini, en fonction de ces besoins, par rapport au pourcentage d’huile de baie de laurier, régulièrement indiqué sous la dénomination HBL.
Les différents pourcentages sont les suivants :

Savon d’Alep 1% d’huile de baie de laurier :
C’est l’entrée de gamme et le moins cher. Doux pour la peau de l’adulte et de l’enfant. Aucune contre-indication, est utilisé par toute la famille.

Savon d’Alep 5% d’huile de baie de laurier :
Très bon pour la toilette, les peaux sensibles ou sèches, les pellicules. Il est contre-indiqué pour la peau de l’enfant.

Le savon d’Alep 25% d’huile de baie de laurier :
Très agréable lors de sa toilette, il a un bon parfum de laurier. Utilisé pour les peaux sensibles ou sèches, les peaux à problèmes, contre les pellicules.

Le savon d’Alep 30 ou 40% d’huile de baie de laurier :
Sensation extrêmement agréable. Très bon pour la toilette mais en particulier pour les peaux grasses à problèmes ou sur en utilisation en shampoing contre les pellicules rebelles.

Le savon d’Alep pour l’hygiène intime

Le savon d’Alep est reconnu pour ses vertus hypoallergéniques, désinfectant et antiseptiques, il est également utilisé en soin pour la toilette intime.

Le savon d’Alep en savon de rasage

Comme la plupart des savons naturels, le savon d’Alep peut-être un bon soin de rasage pour les hommes. Ce type de savon a l’avantage de ne pas irriter la peau du visage.
Le savon d’Alep s’utilise également en soin de rasage pour les femmes. Il a l’avantage de ne pas irriter la peau des jambes et de laisser la peau douce.

Comment choisir son savon d’Alep ?

Le choix de son savon d’Alep se fait en fonction de son type de peau, des problèmes cutanées ou tout simplement pour profiter de l’agréable parfum de laurier.
Il existe différent type de savon d’Alep, en fonction du pourcentage d’huile de baie de laurier qu’il contient, de 1% à 40 %. Il n’existe pas sur le marché de savon d’Alep avec un taux supérieur à 40 %. Cela signifie que c’est un faux.

Comment reconnaître un vrai savon d’Alep ?

Caractéristique sur le savon :

– Brun à l’extérieur, vert à l’intérieur, preuve de son origine naturelle.
– Odeur caractéristique de l’huile d’olive et de laurier.
– Calligraphie du Maître Savonnier, preuve de sa provenance.

Doit figurer sur l’étiquette

– Origine Syrie et/ou made in Syria (réglementation Union Européenne)
– 4 ingrédients : Huile d’olive, huile de laurier, soude et eau
– Fabrication au chaudron, à chaud et en discontinu.
– Numéro de lot : Gage de traçabilité (réglementation Union Européenne)

Le prix d’un savon d’Alep est fonction de son pourcentage d’huile de baie de laurier, plus le taux est élevée, plus le savon est chère. Un savon d’Alep authentique s’achète entre 4 euros et 10 euros.

image le savon d'alep en savoir plus

En savoir plus

Le premier savon du monde !

Le savon d’Alep est le plus ancien des savons sous la forme que nous connaissons aujourd’hui : il a été créé dans cette ville syrienne il y a quelque 3 500 ans. Aujourd’hui encore, certaines savonneries de la ville continuent de perpétuer cette tradition millénaire en respectant à la lettre la composition d’origine de ce produit (huile d’olive + huile de baies et de feuilles de laurier), ainsi que son procédé de fabrication artisanale.

Malheureusement, beaucoup de fabricants de savons, même à Alep, surfent de façon éhontée sur la forte demande actuelle pour ce savon naturel et authentique. Les fraudes et les contrefaçons se multiplient à grande vitesse.

Résultat : certains savons dits « d’Alep » que l’on trouve aujourd’hui dans les bazars de la ville, et donc aussi dans nos magasins, sont bourrés de colorants, d’essences odorantes (comme la menthe) ou de parfums synthétiques, d’additifs chimiques, d’huiles diverses et variées comme les huiles de palme ou de tournesol, et n’ont plus grand-chose à voir avec le vrai savon d’Alep. Certains affichent même fièrement dans la composition les mots « huile d’olive » et « huile de laurier », alors qu’ils n’en contiennent pas une seule goutte !

Savon d’Alep, une fabrication artisanale millénaire

Pour fabriquer un vrai savon d’Alep traditionnel, il faut de l’huile d’olive, de l’eau, de la soude naturelle ou végétale (issue du sel marin ou de la salicorne) et de l’huile de baies et de feuilles de laurier.

D’abord, l’huile d’olive est chauffée dans un chaudron à plus de 100°C pendant une vingtaine d’heures avec de l’eau et de la soude naturelle. À la fin de ce processus de saponification, on ajoute au mélange l’huile de baies et de feuilles de laurier afin d’obtenir une pâte épaisse de couleur verte.

Celle-ci est ensuite étalée sur un sol en pierre où elle va sécher tranquillement pendant quelques heures avant d’être découpée à la main en blocs de taille régulière. Les savons sont enfin entreposés dans des caves, où ils sèchent pendant plusieurs mois.

Dans la fabrication du savon d’Alep, on utilise traditionnellement de l’huile d’olive de deuxième pression, moins chère que l’huile d’olive de première pression (qui est de qualité alimentaire). Quelques rares artisans savonniers d’Alep travaillent également avec de l’huile d’olive extra-vierge de première pression et, dans ce cas, utilisent un procédé de saponification à froid, ce qui permet d’obtenir un savon de qualité encore supérieure.

C’est aussi grâce à cette méthode sans chauffage qu’un savon d’Alep peut afficher un taux d’huile de baies de laurier très élevé (80 %). Il est alors rare et plus cher que les autres : méfiez-vous si vous en trouvez facilement et à un prix abordable, c’est sûrement un faux !

Comment bien choisir son savon d’Alep

Au vu des nombreuses fraudes et contrefaçons dont est victime le savon d’Alep, comment distinguer un vrai d’un faux ? Voici quelques astuces pour être sûr de faire le bon choix !

Le véritable savon d’Alep se présente sous la forme d’un gros cube de couleur marron-doré tirant légèrement sur le vert. Cette teinte lui est donnée par la fameuse huile de baies et de feuilles de laurier, riche en chlorophylle. S’il a une couleur très verte, il contient sûrement des colorants ! À plus forte raison si vous trouvez un « savon d’Alep » rose ou violet !

Le vrai savon d’Alep ne doit pas être trop gras au toucher.
L’étiquette doit mentionner précisément ces trois ingrédients, et pas un de plus : huile d’olive, huile de baies de laurier et soude végétale.

Attention : il doit bien s’agir d’huile de baies de laurier, et non d’huile de graines de laurier qui, elle, est toxique ! La mention « huiles végétales » indique que le savon a été fabriqué avec d’autres huiles que l’huile d’olive. Si l’étiquette ne détaille pas la composition du produit, c’est également suspect.

Attention : la mention « Fabriqué à Alep » ne suffit pas ! On l’a vu plus haut : certaines savonneries situées à Alep prennent de très grandes libertés avec la recette originelle en remplaçant l’huile d’olive par de l’huile de palme, en « oubliant » purement et simplement l’huile de baies de laurier et en ajoutant dans leur savon un nombre impressionnant d’ingrédients chimiques.

Fiez-vous à son odeur, qui est bien particulière, voire surprenante au début : le véritable savon d’Alep sent l’huile d’olive et le laurier puisque ce sont ses deux ingrédients de base ! Si vous lui trouvez un petit parfum fleuri, c’est sûrement dû à un additif, et il y a de grandes chances qu’il soit d’origine chimique !
Dans le bain, un vrai savon d’Alep flotte (sauf les savons d’Alep à 80 % d’huile de laurier et les savons moulés).

La raison ?
Il a séché pendant plusieurs mois, il est donc très pauvre en eau.

Sachez également que, même parmi les savons d’Alep véritables, il existe différentes qualités : tout dépend de la proportion d’huile de baies de laurier qu’il contient. Plus le savon est riche de cette huile, plus il est doux pour la peau (et donc plus il est cher !). Le taux d’huile de baies de laurier peut varier entre 1 et 40 % (voire 80 % pour certains savons d’Alep d’exception). Le bon compromis pour concilier le prix et la qualité : choisir un savon à 25 % d’huile de baies de laurier.

À noter
Plus un savon d’Alep est vieux, meilleur il est pour la peau car il s’adoucit au fil du temps. Vous pouvez le conserver à l’abri de la lumière et de l’humidité pendant des années et des années. Pensez simplement à le rincer lors de la première utilisation pour éliminer tous les résidus de poussières !

Ses principales utilisations Contrairement au savon de Marseille ou au savon noir, qui sont multiusages, le savon d’Alep, qui est un savon surgras, est principalement utilisé pour ses vertus beauté et santé. Il s’agit en effet d’un savon précieux et particulièrement respectueux de la peau. C’est le plus pur et le plus délicat des savons ! Sans colorants, sans additifs chimiques, sans conservateurs, sans parfums de synthèse (contrairement à de nombreux autres savons), sans graisses animales ou ingrédients d’origine minérale, il est donc totalement hypoallergénique.

Ses bienfaits sont naturellement issus de ses deux composants de base :

– L’huile d’olive : elle nourrit, hydrate, protège, assouplit et adoucit la peau.
– L’huile de baies de laurier : elle est extraite, comme son nom l’indique, des fruits du laurier. Sa particularité : elle protège et rétablit le film hydrolipidique de la peau. De plus, elle a des vertus désinfectantes et antiseptiques. Elle a également des propriétés légèrement astringentes. Ainsi, contrairement aux autres savons qui ont tendance à boucher les pores, le savon d’Alep purifie et nettoie en profondeur l’épiderme, sans l’agresser.

Résultat : la peau est parfaitement nette, et elle reste douce sans tirailler ni dessécher.

Le principal avantage du savon d’Alep : on peut l’utiliser sur l’ensemble du corps. Il est particulièrement indiqué dans les cas suivants :

– en soin quotidien, si vous avez la peau sèche et/ou fragile,
– si vous souffrez de petits problèmes de peau : acné, eczéma, psoriasis…,
– pour apaiser les petites irritations, comme les coups de soleil, les piqûres d’insectes, les démangeaisons…,
– pour la peau fragile des bébés, en soin quotidien et/ou pour lutter contre les croûtes de lait,
– en shampooing, si vous avez des pellicules,
– pour la toilette intime,
– en masque, pour assainir l’épiderme et retrouver une peau toute douce,
– avant le rasage, pour protéger la peau des coupures et éviter les irritations.

À noter
On peut également utiliser le savon d’Alep dans la maison, par exemple pour détacher des textiles ou éloigner les mites. Vous pouvez aussi en mettre dans votre machine à laver pour nettoyer le linge de bébé ou si vous souffrez de problèmes d’eczéma. Petit inconvénient : le savon d’Alep étant un peu cher, ce n’est pas une lessive très économique !

Sachez que vous pouvez également trouver dans certaines boutiques et sur certains sites spécialisés du savon d’Alep sous forme liquide : bien pratique pour une utilisation quotidienne, pour toute la famille.
Mais attention, nombreux sont ceux qui contiennent des additifs et des conservateurs, ou ne sont pas formulés à base de véritable savon d’Alep. Heureusement, il existe une solution : le fabriquer soi-même à partir d’un savon d’Alep traditionnel en bloc.

Certaines marques proposent également des produits cosmétiques au savon d’Alep, notamment des shampooings et des gels douche.

Avant tout achat, vérifiez toujours bien la proportion de savon d’Alep qu’ils contiennent. Et sachez que le savon d’Alep utilisé pur sera toujours plus efficace qu’un produit cosmétique « à base de savon d’Alep » ! Cela vous reviendra aussi sûrement moins cher…

Le conseil en + : fabriquez vous-même votre savon d’Alep liquide à partir d’un savon d’Alep en bloc ! Pour cela, versez dans un petit récipient 20 g de savon d’Alep préalablement râpé et 300 ml d’eau de source. Faites fondre le tout au bain-marie, à feu doux, en remuant souvent. Une fois que le mélange est bien homogène, versez dans une bouteille en verre (idéalement un flacon-pompe) et laissez refroidir. C’est prêt !

Partagé :

Facebook
Twitter
Pinterest
LinkedIn

Laisser un commentaire

Table des matières

Découvrez la boutique d'Orléans

Réseaux sociaux

Articles populaires

Articles similaires