Coronavirus : le savon d’Alep très efficace pour lutter contre la propagation

image blog coronavirus savon d'alep très efficace

Comme vous le savez tous, parmi les règles, pour combattre le Covid-19 et limiter la propagation du virus, le lavage des mains avec un savon est sûrement la plus simple mais aussi la plus efficace.

Découvrez comment le savon d’Alep élimine la propagation du Covid-19.

Les formes de propagation du coronavirus

Depuis le début de l’épidémie de coronavirus, la première mesure d’hygiène préconisée est de se laver régulièrement les mains au savon et à l’eau. Le coronavirus est excrété du corps par des microgouttelettes lors d’une toux ou d’un éternuement. Si, par réflexe, nous mettons la main devant notre bouche, celle-ci est aussi contaminée et contaminante.

Tout ce que nous touchons peut alors être contaminé et participe, sans le vouloir, à la propagation de la maladie, que ce soit la poignée d’une porte, un bouton d’ascenseur, une barre dans le tram ou le bus et surtout lorsque l’on touche ou sert la main d’un proche.

Mais un geste aussi simple que de se laver les mains rigoureusement et régulièrement permet-il de limiter efficacement sa propagation ? La réponse est oui, voilà comment cela fonctionne. Comme vous le savez tous, parmi les règles, pour combattre le Covid-19 et limiter la propagation du virus, le lavage des mains avec un savon est sûrement la plus simple mais aussi la plus efficace.

Malheureusement, l’écrasante majorité des savons disponibles agressent la peau et altèrent le film hydrolipidique qui recouvre l’épiderme. Les savons sont des matières tellement alcalines qu’ils rompent l’équilibre acide du pH de la peau.

Choisir un savon adapté pour le lavage des mains est un réel casse-tête. En effet, même les savons les plus naturels ne sont pas forcément doux pour la peau. Il faut donc le savoir et se préparer à devoir hydrater et protéger la peau juste après l’utilisation d’un savon.

Les savons recommandés par Bio Ethik sont les savons naturels fabriqués selon la méthode de saponification à froid, qui elle seule permet au savon de conserver sa part de glycérine. Cette méthode produit des savons de qualité élevée, fabriqués à base d’ingrédients végétaux, auxquels on peut ajouter une proportion d’huiles ou de beurres végétaux hydratants à la fin du processus de fabrication. Le savon est alors bien souvent qualifié de « surgras », ce qui veut dire qu’il contient un supplément de lipides qui viennent adoucir son action détergente sur la peau. Le mot « surgras » sur l’étiquette est une première indication.

D’autres savons surgras, comme le savon d’Alep est fabriqué suivant une méthode artisanale selon une recette ancestrale, essentielle pour la qualité des savons, selon la méthode de saponification à chaud en respectant le contrôle des températures pour garder toutes les vertus bienfaitrices des huiles.

Les propriétés du savon d’Alep pour la peau

Vieux de 3 500 ans, le savon d’Alep est tout simplement le plus ancien savon du monde. Cuit au chaudron, il est exclusivement constitué d’eau, de soude naturelle, d’huile d’olive et d’huile de baie de laurier. Sa fabrication est toujours artisanale, mais la ville syrienne d’Alep est bombardée depuis le début de la guerre en Syrie et la production s’est considérablement réduite.
Najel et Tadé, qui contribue à sauvegarder le savoir-faire des maîtres savonnier d’Alep et détentrice d’une protection au titre d’indication géographique selon la loi syrienne n°8 section 2 du 06/03/2007, dont Bio Ethik est le partenaire officiel.

Tout produit nommé savon d’Alep doit être fabriqué dans l’agglomération d’Alep qui se divise en quatre districts.
L’entreprise Najel et Tadé sont les fervents protecteurs du savoir-faire artisanal et ancestral des maîtres savonniers d’Alep. Leurs savons d’Alep sont authentiques car ils sont véritablement fabriqués à Alep selon la recette ancestrale. Si on parle de « recette » c’est que les maîtres savonniers « cuisinent » le savon. En effet, une production de pâte de savon est une cuisine dont la cuisson se fait au chaudron.

Les vertus du savon d’Alep sont reconnues depuis des siècles. Ce sont les propriétés spécifiques des huiles végétales qui composent le savon d’Alep qui lui confère ces vertus exceptionnelles. L’huile de baies de laurier est particulièrement reconnue pour ses propriétés purifiantes, astringentes et désinfectantes. Quant à l’huile d’olive, ses bienfaits sont ses vertus hydratante et nourrissante, pour garder la peau des mains protéger et souple.

Comment le savon d’Alep neutralise les virus

Le savon d’Alep est obtenu à partir d’un mélange d’acide gras, d’huile d’olive et d’huile de baie de laurier. L’association de ce mélange est excellente pour la peau. L’huile de baie de laurier est reconnue pour être un antibactérien puissant, du fait de ces propriétés cicatrisante qui participent à la réparation des pores abîmés.
Le savon d’Alep, en fonction de sa teneur d’huile de baie de Laurier est reconnu pour ces actions dermatologiques pour les peaux délicates ou peaux à problèmes. Hypoallergénique, le véritable savon d’Alep soigne les problèmes d’acné, d’eczéma ou encore de psoriasis.
Considéré comme un savon surgras, l’huile de baie de laurier et l’huile d’olive lui confère des vertus apaisantes, antiseptiques et désinfectantes, idéal pour combattre les virus sur la peau de nos mains.

Les bons gestes pour se laver les mains efficacement au savon d’Alep

Dans l’idéal, il faudrait se laver les mains après avoir fréquenté un lieu collectif, après avoir été en contact avec une personne malade ou une surface potentiellement contaminée, avant et après manger.

Pour que cela soit efficace, il faut suivre quelques règles émises par l’Organisation mondiale de la Santé :

    • se mouiller entièrement les mains
    • se savonner les mains avec un savon d’Alep (savon solide ou liquide) pendant au moins trente secondes
    • penser à frotter la paume des mains jusqu’au poignet, entre les doigts et les ongles
    • rincer, se sécher les mains avec une serviette propre ou un à usage unique
    • fermer le robinet avec une serviette.

 

Comment se laver les mains avec du savon

 

Et le gel hydroalcoolique, dans tout ça ?

Les solutions hydroalcooliques peuvent être utilisées pour dépanner dans les transports ou quand du savon n’est pas disponible à proximité. Elles contiennent de l’alcool et ont un effet similaire au savon, mais ne sont pas aussi efficaces. Elles désinfectent mais ne nettoient pas les mains. De plus, certaines possèdent des agents antibactériens qui n’ont aucun effet sur les virus.

L’alcool en solution dans l’eau (de 60 % à 90 % en volume) dénature certaines protéines de l’enveloppe virale, rendant le virus incapable d’entrer dans une cellule.

L’alcool est désactivé par la présence de matières grasses présentes en trop grande quantité sur la peau (souillures visibles). Le gel hydroalcoolique doit être utilisé sur une peau sèche, non souillées et sans blessures. Ainsi, l’OMS préconise un lavage des mains au savon et à l’eau lorsque nous sommes chez nous et l’utilisation du gel hydroalcoolique lors de nos déplacements pour les courses ou le travail.

Partagé :

Facebook
Twitter
Pinterest
LinkedIn

Laisser un commentaire

Table des matières

Découvrez la boutique d'Orléans

Réseaux sociaux

Articles populaires

Articles similaires